© 2020 Tous droits réservés Michel Mousseau

   

 

Le livre pauvre, c'est quoi ?

Daniel Leuwers

 

L'appellation "livre pauvre" a évidemment de quoi irriter. Elle dérange d'autant plus qu'elle est doublement fausse. D'une part, il ne s'agit pas ici de livre mais d'une simple feuille de papier dont le format peut varier et qui obéit à plusieurs modes de pliage. Loin d'être un livre dont, assis, on tourne les pages, on a affaire à une page autour de laquelle on tourne, debout. D'autre part, la conjonction de l'écriture manuscrite et de l'illustration originale place d'emblée le livre pauvre au-dessus de la plupart des publications ordinaires. 

La spécificité du livre pauvre réside dans le fait qu'il reste totalement "hors commerce". Il est destiné à être exposé et montré au plus large public possible. Le livre pauvre est, en quelque sorte, un ouvrage de bibliophilie qui se refuse aux bibliophiles! Il revendique à sa façon un idéal de pauvreté dont Charles Baudelaire a été le porteur visionnaire. 

Certes, le mot "pauvre" porte aujourd'hui une connotation négative, dès lors qu'il est devenu de bon ton que les riches soient toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres...

 

Daniel Leuwers  In Les très riches heures du livre pauvre. Gallimard, 2011.

 

.